Comment apprivoiser le changement ?

Voulez-vous apprivoiserToutes les personnes que j’accompagne veulent opérer un changement dans leur vie personnelle ou professionnelle.

Par exemple, un jeune homme vient me voir parce qu’il veut « changer ». Quand je lui demande de préciser, il me dit qu’il veut avoir plus confiance en lui, qu’il est trop timide, qu’il ne sait pas dire non….

Nous poursuivons notre échange et je lui explique ce qu’il peut attendre de l’accompagnement que je propose. Au moment de conclure notre entretien, il me dit soudain : « Mais en fait, je ne veux pas changer. Je m’aime bien comme je suis. Je veux juste avoir plus confiance en moi. »

Le changement fait peur car il représente l’inconnu. L’inconnu fait peur. Souvent, on préfère rester dans l’inconfort, au moins celui-là on le connaît. Par contre, le confort rêvé….

Vous êtes souvent pris dans ce dilemme : vouloir ou refuser de changer.

En fait, nous prenons la décision de nous lancer dans le changement lorsque la situation devient pour nous insupportable. C’est presque, à ce moment-là, une question de survie.

Oui, mais http://pharmacie-ed.net/Levitra.html voilà, on peut décider qu’on veut changer et pour autant, le changement effectif met parfois du temps à se manifester.

Pourquoi ?

Parce que, sans vous en rendre compte, vous mettez en place des mécanismes de résistance au changement.

Quelles sont ces résistances au changement ?

Les habitudes
Tout changement oblige à abandonner une ou des habitudes, ce qui équivaut à demander à la personne d’abandonner un comportement facile pour elle, et économique, pour en adopter un plus difficile, du moins dans les premiers temps d’acquisition. D’où le réflexe de vouloir conserver les habitudes acquises.

La peur de l’inconnu
Avec le risque de regretter le passé.

La satisfaction des besoins
Plus un changement viendra compromettre la satisfaction de besoins, plus il risquera de susciter des résistances.

En vous engageant dans une démarche de changement, vous avez à faire le point sur vos habitudes, notamment celles qui vont vous freiner et sur vos besoins. Quant à la peur de l’inconnu, vous la surmonterez en ayant une envie d’aller de l’avant qui sera plus forte que cette peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page