Les quatre aveugles et l’éléphant

 

Les 4 aveuglesTexte intégral d’Adhémard Leclère (1912) :
Il y avait en ce temps-là quatre aveugles qui habitaient un pays où il n’y avait point d’éléphant. Comme ils étaient aveugles de naissance et qu’on n’avait point dit en leur présence comment étaient faits les éléphants, ils n’en avaient aucune idée. Or, il arriva qu’un prince traversa leur ville et que ce prince possédait plusieurs de ces pachydermes. Ils eurent une si grande envie de savoir comment étaient faits ces animaux dont tout le monde parlait qu’ils se firent conduire au chef des cornacs et lui demandèrent de les autoriser à toucher un éléphant, afin qu’ils puissent se rendre compte de sa forme.
Le chef des cornacs accéda à leur demande et les conduisit près d’un éléphant. Quand ils l’eurent touché, ils s’en allèrent tous les quatre et se mirent à causer de la forme qu’avait l’étrange bête qu’on leur avait permis de toucher .
Celui qui avait touché une jambe disait :
« Je sais que l’éléphant à la forme http://pharmacie-ed.net d’un mortier à décortiquer le paddy » (riz dans sa balle).
« Non », disait celui qui avait touché la trompe, « il a la forme d’un pilon à décortiquer le paddy. »
« Que dites-vous là ? » disait celui qui avait touché une oreille, « l’éléphant a la forme du van dont les femmes se servent pour vanner le paddy. »
« Ce n’est pas cela », dit le quatrième, qui avait touché la queue, « l’éléphant a la forme d’un serpent. »
Ayant changé leurs propos, ils se fâchèrent, s’insultèrent et finirent par se battre. On les sépara, on leur expliqua que chacun d’eux n’avait touché qu’une partie de l’animal et que, conséquemment, ils ne pouvaient savoir comment un éléphant était fait. Ils ne voulurent rien entendre, croyant qu’on se moquait d’eux et moururent convaincus, l’un que l’éléphant rassemblait à un mortier; l’autre qu’il ressemblait à un pilon, l’autre encore qu’il avait la forme d’un van, et le quatrième que l’éléphant était une sorte de serpent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page