Les effets du manque de confiance

Dev perso pour vousLe manque de confiance, qui provient du fait que nous ne nous acceptons pas, nous rend dépendant des autres, de ce qu’ils pensent, de ce qu’ils disent et de ce qu’ils font.

Du fait de ce manque de confiance, ce que pensent, disent et font les autres est mieux que tout ce que nous pensons, disons ou faisons. Nous nous mettons ainsi nous-même, systématiquement, en situation d’infériorité vis-à-vis d’eux.

Quand nous ne nous acceptons pas, nous recherchons chez les autres, dans leur regard, dans leurs faits et gestes à votre égard, l’estime et l’appréciation que nous n’arrivons pas à nous donner à nous-même.

Nous avons alors tendance à faire passer leurs intérêts avant les nôtres, non par abnégation, mais pour obtenir d’eux cette reconnaissance et cette estime que nous nous refusons à nous-même.

Comme nous faisons passer les autres avant nous, nous avons des difficultés à dire non : si nous leur refusons ce qu’ils nous demandent, nous nous disons que nous risquons de les perdre.

Par manque de confiance, nous ne nous acceptons pas, nous ne savons pas recevoir les cadeaux ou les compliments parce que nous estimons que nous ne les valons pas. Pourtant, tout ce que nous faisons a pour but de nous faire accepter ou d’attirer un regard bienveillant sur nous.

Le manque de confiance nous retient dans une spirale négative : nous croyons que nous n’avons pas de valeur, en même temps nous attendons des autres qu’ils nous manifestent que nous valons quelque chose à leurs yeux ; et quand on nous fait un compliment, ou qu’on nous dit une parole gentille, nous refusons en disant que nous ne le valons pas.

Nous nous débattons ainsi dans nos contradictions et cela nous fait souffrir. Nous sommes comme « une girouette » qui tourne au gré des pensées, des paroles et des actes d’autrui, que nous interprétons de manière négative vis-à-vis de nous.

Quand nous ne nous acceptons pas, nous n’osons pas nous affirmer, par peur du jugement des autres, mais cela nous frustre.
Quand nous ne nous acceptons pas, nous croyons que les autres nous jugent et nous critiquent.

Quand nous ne nous acceptons pas, nous n’osons pas montrer qui nous sommes vraiment : nous nous cachons derrière l’image que nous voulons renvoyer de nous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page