Gérer le temps ou gérer sa relation au temps ?

Gérer le temps
Dans notre société actuelle, nous gérons toutes sortes de choses :
– Nous gérons les affaires courantes.
– Nous gérons notre compte en banque.
– Nous gérons la situation.
– Nous gérons nos émotions (en tout cas, nous essayons).
– Nous gérons notre temps.

L’expression est très intéressante :
– Nous gérons
– Notre temps

Comme si le temps était notre possession et que nous en disposions à notre convenance. Comme si nous pouvions gérer le temps comme nous gérons notre compte en banque.

Voyons donc cela de plus près.

Mon expérience et mes observations me conduisent à formuler les choses plutôt de la manière suivante : le temps ne se gère pas, par contre ce que nous pouvons gérer, c’est-à-dire, ce sur quoi nous avons du pouvoir, c’est sur notre façon de considérer le temps et notre façon de vivre ce laps de temps quotidien de 24 heures.

On peut dire que le temps a deux dimensions :
– Une dimension objective.
– Une dimension subjective.

Une dimension objective du fait du consensus universel sur l’identification des différents cycles : secondes, minutes, heures, jours, mois, années ; cycles des saisons ; cycles diurnes, nocturnes…

Pour la dimension subjective, vous avez tous fait cette expérience de « oh ! Je n’ai pas vu le temps passer ! » alors que votre voisin vous répond : « Ah bon ? J’ai trouvé que cela durait une éternité ! ».

Les activités qui nous plaisent font passer le temps très vite, celles qui nous déplaisent tirent en longueur.

Si bien que nous aurons tendance à privilégier les tâches qui nous plaisent au détriment de celles qui nous plaisent moins, voire nous déplaisent.

Nous aurons également tendance à y consacrer plus de temps : normal, puisque nous y prenons plaisir. Mais ceci au détriment des priorités.

C’est donc cela que vous devez reconsidérer : vos problèmes de gestion du temps, quelles peuvent en être les causes ?

J’ai identifié 3 grandes catégories de causes :
1) Un comportement, des attitudes non adaptés, tels que :
Manque de confiance en soi.
Perfectionnisme.
Procrastination.
Gestion par crise.

2) Une organisation qui manque de rigueur :
Pas d’objectifs, pas de planification.
Pas d’identification des sources de perte de temps.
Pas ou mauvaise utilisation de l’agenda.
Mauvaise gestion du téléphone.
Ne pas savoir identifier les priorités.
Ne pas savoir le temps à allouer aux différentes tâches.

3) Une difficulté à communiquer :
Avoir du mal à gérer les interruptions.
Ne pas savoir dire non.
Ne pas déléguer.
Ne pas oser demander une aide ponctuelle.

Vous voyez que gérer le temps n’a pas vraiment de sens. Par contre, vous pouvez commencer à gérer votre relation au temps en éliminant la ou les causes que vous venez d’identifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page