Devons-nous être heureux ?

Quand vous allez dans une librairie, vous voyez l’abondante littérature proposée sur la thématique du bonheur, avec des titres plus alléchants les uns que les autres.

A croire que le bonheur est une nouvelle pépite dont on ne peut plus se passer désormais.

A croire aussi que, désormais, nous avons l’injonction, le devoir d’être heureux.

Et si nous ne sommes pas heureux, tant pis pour nous.

Le bonheur est à portée de main, il n’y a qu’à le saisir.

Je vous invite à explorer plus avant cette notion de bonheur afin de voir ce que chacun d’entre nous peut retirer de cette vaste réflexion.

Qu’est-ce que le bonheur ?
Un état de perpétuelle félicité ? De béatitude béate ?

Ou bien,

comme nous y invite Joseph Campbell « la réalisation de notre passion personnelle quoi qu’il en coûte ? »

Ou bien est-ce « l’accomplissement de soi (qui) a pour enjeu d’apporter aussi quelque chose d’essentiel aux autres ? » Joseph Campbell

« Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être bien avec soi. » Bernard Fontenelle

« Le bonheur, on ne le trouve pas, on le fait. Le bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque, mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous avons. » Arnaud Desjardins

« Si le bonheur http://francepharm.net/levitra.html extérieur n’est que hasard, le bonheur intérieur tu dois le construire toi-même. » Lavater

« Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce qu’on possède. » Saint Augustin

Comme vous pouvez le voir, au travers de ces différentes citations, la notion de bonheur est sociologiquement marquée. A chaque époque, à chaque type de société, sa conception du bonheur. Et nous n’échappons pas à ces conditionnements sociologiques.

Ceci étant, au-delà des différents déterminismes qui nous enserrent et nous conditionnent, nous restons libres, à titre strictement individuel, de définir ce que nous entendons par bonheur.

Nous avons tout intérêt à savoir précisément ce que nous mettons derrière ce concept.

Pourquoi ?

Parce que, précisément, en dernier ressort, la notion de bonheur est une notion éminemment subjective, et nos interlocuteurs ne partagent pas forcément notre conception. Ceci est d’autant plus important que nous vivons en couple, que nous avons des enfants.

De plus, si vous savez précisément ce qu’est le bonheur pour vous, vous vous rendrez peut-être compte que vous l’avez déjà ou que vous en êtes très proche.

Je vous propose de rechercher d’autres citations sur le bonheur, de les noter sur un carnet et de relire celles avec lesquelles vous vous sentez particulièrement en affinité. Cela vous permettra de nourrir votre aptitude à être heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page