Développement personnel

Vous voici prêt à engager ce travail sur vous-même pour améliorer votre vie, pour vous sentir mieux avec vous-même, avec les autres, pour grandir, pour vous prouver que vous pouvez…
Mais quelle méthode, quelle approche, quelle technique choisir ?
C’est là que les choses se corsent. En effet, dans le premier article j’ai indiqué que le développement est considéré comme un « énorme marché ». Donc, il suscite inévitablement des convoitises et vous trouvez, dans ce domaine en particulier, le meilleur comme le pire.
Des professionnels de grande qualité qui pratiquent selon une éthique forte et des « charlatans » dont le seul but est de profiter du mal-être de leurs concitoyens.
J’ai fait mon propre cheminement, j’ai suivi des formations, j’ai eu recours à un coach, je me suis beaucoup documentée, j’ai testé de nombreux outils, mais je trouverais malhonnête intellectuellement et humainement de vous conseiller tel praticien, telle formation, telle méthode plutôt que telle autre.
Par contre, je peux vous aider à avoir du discernement pour que vous fassiez le bon choix, celui qui vous correspond à vous, en particulier.
Voici donc une liste de critères qui vous permettront de faire un choix « éclairé » et surtout d’éviter de vous fourvoyer et de tomber entre les mains de personnes peu scrupuleuses qui n’auront d’intérêt que pour votre argent.
Les critères pour faciliter votre prise de décision :

– Vérifier la crédibilité du professionnel que vous contactez (qu’il s’agisse d’un coach, d’un praticien, d’un organisme de formation, d’un formateur-consultant) : nombre d’années d’expérience ; formations dans le domaine concerné ; ses références clients ; demandez-lui de vous montrer les preuves de ce qu’il avance : vous n’êtes pas paranoïaque, vous savez simplement que nombre de personnes sont passées expertes dans l’art de falsifier leur CV.
– Vérifier que vous avez envie de travailler avec cette personne, que vous vous sentirez suffisamment en confiance : pour cela, le professionnel – sauf s’il s’agit d’une formation collective – devrait de lui-même vous proposer un premier entretien gratuit et vous engager à rencontrer 2 autres professionnels afin de vous permettre de vous engager en connaissance de cause.
– Pour un organisme de formation : vérifier le contenu du programme ; faites-vous préciser le détail de la formation, demandez s’il y aura des supports ; comparez les formations du même type qui existent immanquablement sur le marché et vérifiez que le rapport qualité-prix est correct. Prenez également le temps de discuter avec le formateur ou le responsable pédagogique, ce qui vous permettra de sentir un peu « l’ambiance », si les personnes seront à votre écoute.
– Pour un professionnel que vous voulez consulter en particulier, assurez-vous que vous aurez un contrat qui précisera : les objectifs de l’accompagnement, la durée de l’accompagnement et des séances, les modes de règlement prévus ; les principes éthiques ou déontologiques auxquels il se réfère.
– Pour finir, faites-vous confiance et fiez-vous à votre intuition : si vous ressentez à l’intérieur de vous-même, comme une crispation, même légère, c’est que ce n’est pas pour vous ou que vous devez demander plus d’informations ; si vous ressentez un sentiment positif, si vous vous sentez en confiance avec la personne, c’est que c’est bon pour vous.
– Attention : vous pouvez vous sentir en confiance avec une personne qui, pour autant, pourrait être nocive pour vous. Un « bon » professionnel de l’accompagnement en développement personnel doit avoir fait déjà lui-même un travail sur lui (une psychothérapie), avoir suivi une formation solide, être supervisé et être capable de formuler les principes éthiques qui régissent sa pratique. Ce sont ces 4 points que vous devez absolument vérifier avant de vous engager, même si la personne vous fait très bonne impression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page