Le tour de table…

Comment se présenterLe tour de table… Vous connaissez bien cette situation : le fameux tour de table qui consiste à ce que des inconnus se présentent à tour de rôle.
Vous connaissez ces moments de « grande solitude » : votre respiration s’accélère, votre cœur s’emballe, le rouge commence à vous monter au front, ou bien ces tâches roses dans le cou, votre bouche s’assèche ; et en même temps, vous ne savez pas ce que vous allez dire, vous ne le savez plus, vous avez tout oublié. Que dire ? Comment le dire ?
Et tous ces regards braqués sur vous : « que vont-ils penser de moi ? » ; « je vais passer pour un c… , c’est sûr. »
Vous voulez faire bonne figure, paraître à l’aise, décontracté, maître de votre sujet. Mais là, c’est vraiment mal parti. Vous vous sentez très mal.
Vous avez beau le savoir, le comprendre intellectuellement : il s’agit juste de se présenter, « ce n’est pas la mer à boire » ; vous connaissez bien votre sujet (votre sujet c’est vous en l’occurrence). Pourtant, rien n’y fait. Une fois en situation, votre intellect est court-circuité par ces émotions qui vous font perdre vos moyens.
Alors comment faire pour ne plus perdre vos moyens ?


1- Préparer votre intervention.
Mais, pouvez-vous me rétorquer « il ne s’agit que d’une brève présentation de soi, c’est inutile. »
C’est là l’erreur. Dès l’instant où vous êtes dans une situation de communication, qui présente un enjeu pour vous, que ce soit dans le domaine privé ou professionnel, il est impératif de vous préparer.
Quel est votre objectif de communication ?
Si vous savez déjà qu’il va s’agir pour vous de vous présenter en quelques instants, qu’allez-vous dire de vous ? Allez-vous raconter tout votre parcours de vie ? Ou sélectionner parmi toutes les informations qui vous concernent, celles qui seront les plus pertinentes à la situation de communication ?
On a tendance à négliger cette fameuse présentation de tour de table. Et voilà que, quand on se trouve dans la situation, on a l’impression « d’être en dessous de tout » parce qu’on bafouille ; on cherche dans l’instant ce qu’on pourrait dire de soi ; on veut faire le tri. Mais, même si vous avez l’esprit très agile, ce tri vous prend quelques micro-secondes. Ces micro-secondes qui vous paraissent une éternité parce que c’est là que vous perdez vos moyens.

2- Si vous êtes présent à ce tour de table, c’est que vous êtes légitime à cette place.
Les personnes autour de la table ont un statut social qui vous impressionne ; elles ont sans doute des diplômes et vous, vous savez que vous avez mis 2 ans à réussir votre master, ou plutôt non, en fait vous ne l’avez pas obtenu… Alors vous vous sentez inférieur, comme si tout le monde, tous ces gens qui braquent leurs regards sur vous connaissaient cette « horrible vérité ». Mais vous êtes le seul à détenir cette information. Et quand vous vous présentez au tour de table, vous n’êtes pas en situation de recrutement, d’entretien d’embauche. Si vous êtes là, c’est que quelqu’un a estimé que vous aviez votre place et que vous êtes autant légitime que tous les autres autour de cette table.
Les personnes autour de la table sont expérimentées et ont de l’ancienneté dans la fonction, alors que vous, vous êtes novice dans la fonction représentée. Novice dans la fonction, mais expérimenté dans votre sujet. Si vous êtes là, c’est que quelqu’un a estimé que vous aviez votre place et que vous êtes autant légitime que tous les autres autour de cette table.

3- Accepter sur soi le regard des autres
Maintenant, vous savez que, quand vous allez prendre la parole à votre tour, tous les regards vont être braqués sur vous. Et là, vent de panique. Que vont-ils penser de vous ? Quelle image de vous vont-ils avoir ? Alors quelle image de vous devez-vous donner ?
Aucune. Restez vous-même. Soyez certain que, dès lors que vous avez préparé votre intervention et que vous êtes convaincu que vous êtes légitime à la place où vous vous trouvez, vous renverrez une image positive de vous.
Pourquoi ?
Tout simplement parce que les mots viendront facilement (vous avez préparé) et que vous ne vous sentirez pas obligé de prouver que vous êtes légitime à cette place.
Et rappelez-vous : de la même façon que vous regardez chaque personne au fur et à mesure qu’elle se présente, de la même façon, chacune vous regarde quand c’est votre tour.
Que voulez-vous qu’il y ait de particulier dans ce regard ? Rien, parce que chacun est plus préoccupé de lui-même que de son voisin.
N’êtes-vous pas préoccupé que de vous durant ces quelques minutes que dure le tour de table ? Pour les autres, c’est pareil.
Ne me croyez pas sur parole.
Mettez en pratique. Vous verrez, c’est simple et les résultats dépasseront vos espérances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page