Maintenir sa motivation sur la durée

Comment vous motiverVous êtes à présent votre « propre patron ». Vous n’avez plus personne pour vous dire ce que vous devez faire, pour quand vous devez le faire, pour vous faire des remarques, vous dire ce qui va et ne va pas, vous promettre une augmentation ou une prime si vous atteignez vos objectifs.
A présent vous êtes seul maître à bord.
Dans les premières semaines, c’est grisant : cette liberté enfin ! Etre libre enfin ! Travailler pour soi, chez soi, le rêve enfin réalisé !
Oui, mais juste pendant les premières semaines. Car après il s’agit de s’organiser, de gérer et de planifier son temps pour l’optimiser pour poser les actions pertinentes et efficaces.
Cela demande, outre des compétences en organisation et gestion du temps, une motivation qui vous pousse à poursuivre quels que soient les obstacles rencontrés. Une motivation qui s’inscrit dans la durée et qui vous permet de faire preuve de persévérance et d’aller au bout de votre rêve.
Mon but n’est pas de vous faire un cours sur la motivation mais de vous donner des pistes pour l’entretenir sur la durée.
On distingue communément deux types de motivation :

– La motivation intrinsèque : nous nous motivons par nous-mêmes, nous agissons volontairement, par plaisir et par intérêt pour l’activité elle-même.
– La motivation extrinsèque : c’est un élément extérieur qui nous promet une « récompense » si nous faisons telle activité et nous agissons dans le but d’obtenir cette récompense.
Il est important pour vous d’identifier ce qui vous motivait jusqu’à présent, notamment quand vous étiez salarié (et peut-être l’êtes-vous encore) : vos tâches elles-mêmes, ou bien ce que vous pensiez en obtenir ?
Quoi qu’il en soit, maintenant que vous ne dépendez que de vous, que vos « récompenses » ne dépendent que de vous, il est important que vous développiez la motivation intrinsèque.
Comment ?
– Soyez curieux : informez-vous, formez-vous, participez à des réunions, des forums, approfondissez vos domaines de compétence ; échangez sur les sujets qui vous intéressent.
– Développez votre sentiment de compétence : posez des actions simples et qui donnent des résultats ; fixez-vous des objectifs atteignables dans un court laps de temps. Chaque fois que vous réussissez, votre confiance en vous augmente, votre sentiment de compétence se renforce.
– Vérifiez que ce que vous entreprenez dans votre nouvelle activité fait sens pour vous. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Vous êtes libre, autonome, indépendant, vous allez gagner de l’argent : quel sens cela a pour vous ? Qu’est-ce que cela va vous permettre d’accomplir ?
– Soyez confiant dans votre capacité de réussir.
– Avancez, sans porter de jugements négatifs sur vous-mêmes. Si l’action que vous posez ne produit pas les effets escomptés, ne vous effondrez pas, bannissez le mot échec ; identifiez simplement ce qui n’a pas fonctionné et comment « rectifier le tir ».
– Fêtez vos succès et vos soi-disant échecs qui sont autant d’opportunités de vous améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page