Pour un changement réussi, changez en douceur

Je vous ai parlé, dans un précédent article, des tout petits pas. Les petits pas sont ceux qui semblent à la plupart insignifiants et dérisoires.
John Wooden, entraîneur de basket-ball disait : « Chaque petite chose que vous améliorez quotidiennement créera, au bout du compte, de grandes choses. Ne visez pas le grand et rapide progrès, ni le spectaculaire ; recherchez plutôt la petite amélioration de chaque jour ; c’est la seule façon de progresser et, surtout, de ne jamais revenir en arrière. »
L’idée est donc d’atteindre les objectifs majeurs sur le mode mineur, afin d’atténuer le plus possible l’anxiété qui peut être engendrée même par un changement positif et voulu.
En effet, rappelez-vous : le changement fait peur. Il s’agit là d’une attitude humaine prévisible et inévitable. Et lorsque l’anxiété s’installe, elle peut paralyser la créativité, geler les situations et faire fuir le succès.
Le cerveau humain est programmé pour résister au changement. Face à la peur, il ne propose qu’une alternative : fuir ou combattre. Pourtant, rien qu’avec de petits pas, nous pouvons « recâbler » notre système nerveux et lever le blocage qui paralyse notre enthousiasme et notre créativité.

Si on se contente de tout petits pas, le cortex se met au travail et le cerveau initie un « programme » pour mettre en place le changement désiré, établissant de nouveaux circuits nerveux, construisant de nouvelles habitudes… au fil du temps, résistances et anxiété commencent à faiblir.
Voici quelques exemples :
Vous voulez arrêter de fumer ? Qu’à cela ne tienne, fumez votre cigarette, comme à l’habitude, sauf la dernière bouffée. Faites cela pendant une semaine. La semaine suivante, procédez de la même façon, mais cette fois-ci en vous abstenant des deux dernières bouffées. Et ainsi de suite les semaines suivantes. Ainsi, imperceptiblement, vous réduirez votre consommation de cigarettes et au bout d’un temps – plus long que si vous décidiez d’arrêter du jour au lendemain, sans toutefois de garantie de tenir sur le long terme – vous vous rendrez compte que vous avez cessé de fumer.
Pour la nourriture, vous procèderez selon la même méthode.
Vous voulez mettre de l’argent de côté. Jusque-là, impossible, vous n’y arrivez pas. Pourquoi ne pas mettre chaque jour 1 euro dans votre tirelire ? Vous épargnerez ainsi, imperceptiblement, 30 euros par mois…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page