Avoir confiance

D’après les scientifiques, notre cerveau fonctionne préférentiellement sur un mode négatif. Ce qu’ils expliquent par ces milliers d’années d’évolution au cours desquelles nos lointains ancêtres se trouvaient le plus souvent dans des situations de danger, où leur survie était en jeu, plutôt que dans des situations de plaisir ou de récompense.

Voilà qui est très intéressant et qui permet de mieux comprendre les autres et nous-mêmes.

Ce mode de fonctionnement négatif se traduit de diverses manières. Par exemple, des études ont montré que :

• Dans l’ensemble, le cerveau réagit plus vivement à un stimulus négatif qu’à un stimulus positif de même intensité.
• Les animaux – nous compris – retiennent plus rapidement les leçons de la douleur que du plaisir.
• Nous gardons plus le souvenir des expériences douloureuses que des expériences agréables.
• Nous avons plutôt tendance à rester dans l’inconfort, parce que cela présente l’avantage d’éviter de perdre ce que nous avons, plutôt que d’agir pour obtenir quelque chose de mieux.
• Dans les relations stables, il faut généralement 5 interactions positives pour compenser une interaction négative.

Cela vous est-il familier ?

Il semblerait donc que notre cerveau s’accroche aux expériences négatives et laisse tomber dans l’oubli les expériences positives.

Quelles conséquences pratiques pouvons-nous retirer de ces informations, en lien avec notre thématique ?

Vous pouvez déjà cesser de culpabiliser si cette tendance est très forte chez vous. En effet, vous constatez que c’est le lot du commun des mortels.

Les neurosciences mettent également en lumière que l’activité mentale entraîne des changements dans la structure neuronale. De la même façon que l’activité physique agit sur les muscles du corps et le modèle.

Pour garder la métaphore, plus on a une activité mentale, plus les muscles du cerveau se renforcent et se développent dans le sens désiré.

Autrement dit, il est tout à fait possible, en effectuant un entraînement mental approprié, d’obtenir les résultats désirés, en l’occurrence, une plus grande confiance en soi.

Il est important de garder à l’esprit que, tout ce qui concerne l’activité mentale, obéit aux lois qui régissent le développement physique : il faut de l’entraînement, si on veut obtenir des résultats.

Visez des actions minuscules pour le développement de votre confiance, mais des actions quotidiennes et vous verrez les résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page